Découvrez la notion de gestion des risques

De nombreux projets, et pas seulement en informatique, échouent chaque année parce que les risques sont mal évalués, ignorés ou, pire, non identifiés. Lorsque des problèmes surviennent, la mise en place de solutions peut être particulièrement complexe et chronophage car non anticipée. Pour la suite du projet, les conséquences peuvent être énormes.

C’est quoi la gestion des risques ?

La gestion des risques comprend l’identification et l’évaluation des risques potentiels qui pourraient compromettre le bon fonctionnement d’un projet. Une fois répertoriés, les risques sont hiérarchisés en fonction de leur nature, de la probabilité d’occurrence de l’événement concerné et de l’impact de ce dernier sur le projet. Un autre aspect de la gestion des risques consiste à minimiser la probabilité qu’un risque identifié provoque un événement. Il y a toujours une incertitude sur les événements potentiels car tout contrôler est si compliqué.

Cependant, le niveau d’incertitude doit être contrôlé et minimisé. Si un facteur des risques et ses probabilités doivent être maîtrisés, il faut aussi maîtriser ses impacts. Les conséquences des événements associés aux risques identifiés doivent être précisément évaluées pour en mesurer la gravité. Selon la gravité potentielle de l’incident, d’autres plans peuvent être élaborés. Il décrira les actions à mettre en œuvre pour éviter que les événements liés n’aient un impact négatif et durable sur l’avancement du projet. Pour évaluer les risques professionnels, il est recommandé de bien respecter le planning est souvent associé à une mauvaise estimation de la durée d’exécution des tâches en amont.

Quels sont les divers risques rencontrés ?

Afin d’identifier les risques inhérents à un projet, vous devez vous poser la question « Quelles sont les faiblesses de mon projet » ? Globalement, cinq grandes familles de risques peuvent être identifiées : les risques spécifiques à la maîtrise d’ouvrage, les risques juridiques et les risques liés aux délais. Le management des risques associé à la gestion de projet peuvent provenir d’une mauvaise organisation, les rôles ne sont pas clairement définis, plusieurs personnes sont affectées à la même tâche, l’implication de l’équipe et/ou du client est insuffisante ou de mauvaises personnes, des chefs de projet inexpérimentés tels que des projets importants ou risqués. Le risque juridique implique toutes les parties à un contrat avec vous. Souvent, le fournisseur peut ne pas respecter son engagement de fournir du matériel ou des logiciels, ou il peut s’agir d’un cocontractant ou d’un sous-traitant qui ne parvient finalement pas à fournir les ressources humaines convenues.

Comment peut-on prévenir les différents risques ?

Une fois les risques identifiés, des précautions peuvent être prises pour garder le contrôle en cas d’accident et réduire les effets indésirables. La première chose à faire pour limiter les risques liés à la gestion du projet lui-même est d’avoir une bonne formation des managers. Ils doivent parfaitement maîtriser non seulement les techniques de gestion de projet utilisées, mais également les logiciels utilisés. Le respect de ces conditions élimine au moins les risques liés à l’efficacité de la gestion. Un autre risque majeur concerne les estimations de coûts pour l’exécution de diverses tâches, car si elles sont incorrectes ou incomplètes, cela pourrait entraîner des changements dans les horaires pour la santé et sécurité.

Cet exercice est toujours complexe et il est souvent amusant de pouvoir apprendre d’autres projets similaires. Si les membres de l’équipe ont été formés pour participer au moins en partie, cela peut aider à améliorer les estimations. Par conséquent, l’utilisation d’estimations précédentes d’éléments similaires ou connexes et l’implication de l’équipe du projet pour les améliorer devraient produire des estimations relativement fiables. C’est un moyen de réduire les risques associés à la gestion de projet et au respect des échéanciers. Les services juridiques doivent tenir compte des risques juridiques.

Quels sont les différents types de risques professionnels ?
L’automatisation des machines industrielles : avantages