Sécurité et santé au travail : obligations de l’employeur

Préserver la sécurité, ainsi que maintenir et/ou améliorer le bien-être de ses salariés sont dans l’intérêt d’un employeur. Une bonne sécurité permet de garder le rythme de production et de maintenir la machine en marche, et entretenir le bien-être au sein de son entreprise permettrait aux salariés de garder leur motivation. Aussi, ce sont des obligations de l’employeur, dont le non-respect pourrait entraîner des problèmes judiciaires.

Les obligations de l’employeur selon la loi

Dès lors qu’une personne est intégrée dans son entreprise en tant que salarié, l’employeur est dans l’obligation de garantir la sécurité de ce dernier, et aussi de sauvegarder sa santé, tant physiquement que psychologiquement. Ce sont des informations inscrites dans le Code du travail, et son non-respect pourra entraîner une poursuite judiciaire de la part du salarié. Pour en savoir plus sur comment faire pérenniser le bien-être au travailcliquez ici.

Que risque l’employeur dans le non-respect de ces obligations ?

Dans le cas où un salarié prendrait conscience qu’il risque sa santé, sa vie sur les lieux de son travail en raison d’une insécurité, il peut à n’importe quel moment quitter son travail. Ce qui aura forcément un impact sur le rendement des services de l’entreprise, surtout si c’est un élément clé dans la chaîne de production. Aussi, d’autres pourraient comprendre la situation et suivre le mouvement, ce qui ne ferait qu’accroitre le retard de production de l’entreprise. Dans le cas d’une maladie, accident ou faute dans le cadre du travail, ce qu’on appelle les risques psychosociaux, l’employeur commet ce que l’on appelle une faute inexcusable, et doit indemniser le salarié pour préjudice physique ou moral. Dans certains cas, l’employeur peut même encourir une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Quelques règles à adopter pour éviter les risques psychosociaux

Il est dans le devoir de l’employeur d’évaluer les risques psychosociaux sur les lieux de travail de ses salariés, et de mettre en place les mesures de sécurité pour préserver au mieux l’intégrité de l’état physique et mental de ces derniers. L’employeur doit adapter les matériels, les postes de travail, les horaires, etc. dans le but de préserver le bien-être au travail. Si des installations ou des machines peuvent présenter un danger, une formation sur la manipulation et la sécurité est requise pour éviter tout accident et dommage. Voilà pourquoi il existe des formations et des stages pour développer et maintenir la santé et la sécurité de ses employés.

Qu’est-ce qu’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ?
CSE, CSSCT : formation des membres en matière de santé, sécurité et conditions de travail