Tout savoir sur le contrôle d’accès en entreprise

La théorie de Maslow affirme que chaque individu a besoin d’être en sécurité aussi bien dans sa maison que son lieu de travail. Dans un immeuble professionnel, l’installation d’un système de contrôle d’accès permet d’optimiser la sécurité du bâtiment, mais aussi des employés. Ce dispositif fait référence aux différentes techniques par lesquelles l’entrée et la sortie à une pièce peuvent être contrôlées et gérées.

Contrôle d’accès en entreprise : définition

Actuellement, de nombreuses entreprises utilisent le contrôle d’accès aussi bien sur des sites considérés comme délicats (réserve, laboratoires…), mais également sur l’ensemble du bâtiment. Le système de contrôle d’accès en entreprise permet en fait d’autoriser ou de refuser une entrée dans les locaux afin de protéger les personnes, les propriétés ou les informations qui s’y trouvent.

Il s’applique généralement aux employés, aux dirigeants et à toutes autres personnes qui vont et viennent au sein de l’entreprise : visiteurs, fournisseurs, etc. Cet outil permet entre autres de vérifier l’identité et l’autorisation de circuler d’un individu grâce à différentes techniques : utilisation d’un code, d’un badge ou d’une carte biométrique.

Contrôle d’accès en entreprise : fonctionnement

Le fonctionnement d’un système de contrôle d’accès en entreprise passe par la reconnaissance de ses utilisateurs. Son principal but est d’autoriser ou de refuser l’accès d’une personne au bâtiment ou à une pièce particulière. Il est donc obligatoire que cette reconnaissance soit la plus crédible pour éviter toute erreur. Autrement dit, les données humaines enregistrées, stockées et numérisées dans le système ne doivent pas être fausses.

Le système octroie généralement à chaque utilisateur un identifiant avec un droit d’accès. Une fois exposé au système de contrôle, ce login permettra d’ouvrir ou non une porte, selon les autorisations obtenues par l’employé. De plus, toute action réalisée par chaque identifiant sera enregistrée ainsi, les dirigeants pourront déterminer l’emplacement de chaque employé ou visiteur si une vérification s’impose.

Contrôle d’accès en entreprise : les différents dispositifs

Selon vos besoins et la configuration des locaux, différents types de contrôle d’accès en entreprise sont à choisir. Considérée comme la méthode la plus innovante, la pointeuse biométrique est également très performante. Elle scanne et identifie l’individu grâce à l’une de ses caractéristiques physiques : analyse des données ADN, analyse comportementale et analyse morphologique.

Le digicode permet d’identifier un utilisateur ou d’accéder à une pièce grâce à un code secret à taper sur un pavé numérique. Vous pouvez également opter pour un interphone et un visiophone qui fonctionnent par système d’alarme. C’est l’arme qui met en contact l’individu et l’agent de sécurité afin que ce dernier ouvre, ou non, le portail.

Enfin, le système de pointage par badge est une solution à la fois pratique et économique. Avec ce dernier les utilisateurs doivent porter leur badge pour passer sur les points d’accès.

Comment réaliser un audit sécurité dans son entreprise ?
Incendie : comment assurer la protection des locaux informatiques en entreprise ?